Recherche
Recherche
Communiqués
Nos actions
Publications

Bulletin départemental
lp8401.jpg
Nos bulletins

Publications de la Libre Pensée nationale


couv-raison01.jpg

   couv-idee-libre01.jpg

Notes de lecture
Ecole - Laïcité - République
Dossiers
Qui sommes-nous ?
Adhérer à la Libre Pensée
Vous êtes ici :   Accueil » Hypatie, l’étoile d’Alexandrie (Olivier Gaudefroy)

Hypatie, l’étoile d’Alexandrie

Olivier Gaudefroy (éditions Arléa)

hypatie-bis.jpgLe livre de Olivier Gaudefroy consacré à Hypatie d’Alexandrie, femme exceptionnelle à plus d’un titre, nous dévoile une page de l’Antiquité peu connue. Savante, païenne alors que la religion chrétienne était devenue prédominante, célibataire, elle ne peut laisser indifférent…

Une première partie nous transporte dans l’Alexandrie savante et intellectuelle de l’Antiquité. Hommes de sciences, philosophes, inventeurs, mathématiciens, astronomes… y sont racontés dans une écriture claire et simple permettant au profane de partager un instant leurs disciplines parfois rébarbatives.

On découvre dans cette cité considérée comme une des plus importantes de la Méditerranée sa bibliothèque, son musée, son organisation sociale et politique, son histoire …

C’est là que va vivre et enseigner Hypatie : femme de sciences, philosophe, astronome, mathématicienne, personnalité hors norme pour son époque.

Sa grande liberté de pensée, son ouverture d’esprit, son enseignement philosophique dérangeront les pouvoirs en place. Accusée de « sorcellerie » elle sera sauvagement assassinée.

La deuxième partie nous racontera ce que l’on sait de sa vie, de ses enseignements, de ses prises de positions face à la religion, la politique, la science… La troisième partie, violente et dérangeante, retracera son assassinat.

Les circonstances et mobiles de sa « mise à mort » ne seront pas clairement élucidés. Ils ont com- me toile de fond les conflits de pouvoir que se livrent Oreste, alors préfet d’Alexandrie, et le nouveau patriarche chrétien Cyrille lors de l’affrontement des deux communautés religieuses monothéistes de la ville : Juifs et Chrétiens.

Personnalité dérangeante, contestée mais respectée, la disparition brutale de Hypatie, sans doute commanditée par Cyrille lui-même, a fait certes scandale mais a surtout permis le triomphe du «patriarche » face au pouvoir de l’Empereur de Constantinople.

On constate déjà que, dès les premiers siècles, se mettent en place certaines caractéristiques de l’Eglise Chrétienne : intolérance, désir de pouvoir, mépris de la femme. La mainmise de l’Eglise sur la pensée, la recherche, la science, se met en place pour des siècles…

Mais Hypatie a malgré tout traversé les siècles et mérite d’être connue. Ne vous privez pas de cette lecture.

G. Legay

NB : Sur le même sujet, on peut voir aussi le film « Agora », d’Alejandro Amenábar. S’il a fait grincer les dents de quelques historiens, l’atmosphère de l’époque est bien restituée.


Date de création : 10/02/2017 @ 08:51
Catégorie : Notes de lecture -
Page lue 288 fois


Option non disponible sur décision du webmestre. Merci d'appuyer sur le bouton [retour] de votre navigateur.